Alex Boisseau.

Mon job d'été chez Pierre Guerin

Après avoir terminé ma première année au sein du campus Ynov et être rentré chez moi à Niort j’ai eu l’opportunité de découvrir un monde bien différent de celui auquel je m’étais habitué durant toute ma scolarité : le monde du travail et plus particulièrement celui de l’usine ! À travers cet article je vais vous raconter comment se sont passés ces six semaines et trois jours de travail en tant qu’intérimaire mais avant tout, il s'agit de présenter l’entreprise elle-même.

Pierre Guerin

Pierre Guerin est une entreprise de chaudronnerie spécialisée dans la construction de cuves en utilisant comme matière première l’inox (acier inoxydable). Présente aux quatre coins du monde, elle livre tous types de cuves pour différents secteurs comme celui de l’agroalimentaire avec pour client Danone, celui de la parfumerie avec Dior et encore plein d’autres secteurs. L’entreprise basée à Niort est composée de cinq bâtiments principaux, quatre sont consacrés à l’assemblage et au montage des cuves tandis qu’un bâtiment est dédié au stockage des différentes pièces utilisées pour la construction des cuves : le magasin. C’est dans ce bâtiment que mon job s’est déroulé pendant ces six semaines et trois jours.

Le magasin

Concernant le magasin il faut savoir qu’on peut le découper en deux parties : une partie réception et une partie « picking ». Les personnes placées à la réception vont se charger d’accueillir les livreurs pour récupérer les différents colis. Après celà, ils vont devoir ajouter les pièces qu’ils viennent de réceptionner dans une base de données sur le logiciel « Parteor ». Ensuite ces pièces seront rangées dans un emplacement indiqué sur le logiciel avec le nombre de pièces correspondant. Pour les employés placés en zone de « picking » (dont moi) nous avons pour mission de prendre les pièces et de les emmener dans les quatre autres bâtiments en fonction de la demande des chaudronniers. Pour cela nous avons à disposition une liste sur le logiciel « G-Stock » qui va nous donner toutes les pièces à sortir avec leur emplacement, le nombre de pièces, etc … Une fois celle-ci récupérée, nous scannons l’emplacement de la pièce et le stock est mis à jour automatiquement.

Une journée type

A 6h30 le réveil sonne … (ça change du début des cours à 9h). À partir de ce moment j’ai une heure pour me préparer et me rendre au magasin. À 7h30 retentit une alarme (assez désagréable dès le matin), c’est alors le début de la journée. Dans un premier temps, nous devions faire ce que l’on appelle les « écarts de stocks ». Le logiciel utilisé en réception et en « picking » se basent sur la même base de données. Cependant, il arrive que le stock d’une pièce soit différent d’un logiciel à l’autre, c’est alors à nous de vérifier à l’emplacement correspondant le bon nombre de pièces et de corriger le stock informatiquement. Lorsque les écarts sont faits, il est en général 8h30 et nous pouvons commencer à sortir des pièces pour les autres bâtiments. Nous devions commencer par les « commandes » c’est à dire des pièces qui vont être envoyées dans d’autres usines Pierre Guerin pour l’assemblage d’une cuve. Ensuite, en fonction des dossiers, nous sortions les pièces demandées toute la journée en prenant une pause de 45minutes pour manger à la cantine de l’entreprise. Arrive 16h, l’alarme retentit une deuxième fois, c’est la fin de la journée et tout le monde peut partir pour se retrouver le lendemain à 7h30.

Les points positifs de mon expérience

Ce job d’été m’a permis de découvrir une face du monde professionnel que je n’avais jamais vu à travers celui de l’usine. Grâce à cette expérience, j’ai pu dans un premier temps prendre mes marques avec des points importants pour le bon déroulement de la vie dans une entreprise, comme la ponctualité, le respect, l’organisation ainsi que le fait de dialoguer et rendre compte à mes supérieurs. Dans un second temps, ce job m’a vraiment permis de comprendre que travailler en équipe était quelque chose de très important et que ce n’était pas si facile que ça et demandait une bonne organisation ainsi qu’une bonne communication au sein de celle-ci ! Bien évidemment, le fait de gagner mon premier salaire a été quelque chose de satisfaisant dans le sens où c’est la première fois de ma vie que je me suis senti « autonome et indépendant » à 100 %. De plus, humainement parlant j’ai pu faire de belles rencontres et passer plusieurs bons moments avec mes collègues !

Les points négatifs de mon expérience

Même si chaque expérience est unique et nous apporte des compétences, elle possède aussi quelques points négatifs. Pour ce qui est de mon job d’été, je ne pensais pas que les journées seraient aussi fatigantes mais le fait d’être debout toute une journée et de piétiner est vraiment quelque chose à prendre en considération car ça devient vite épuisant, même si on s’y habitue au bout des deux premières semaines. De plus, j’avais l’impression de perdre mon temps dans le sens où je n’apprenais rien en rapport avec l’informatique et que mes tâches n’ont pas variées durant ces six semaines.

Bilan de ce job

Même si j’ai eu du mal durant les premiers jours à trouver la motivation pour ce job qui pour moi n’avait pas vraiment de sens, j’ai quand même réussi à aller au bout de celui-ci. Finalement je ne regrette pas du tout cette expérience, car elle m’a démontré qu’il fallait vraiment choisir un domaine qui nous plaisait pour notre avenir et que certains métiers n’étaient vraiment pas faciles. Cette expérience me motive encore plus pour réussir mes études et trouver la profession qui me correspondra au mieux. Au-delà du point de vue compétences ou apprentissage, j’aurais quand même rencontré des personnes très agréables et cela fait toujours plaisir !